Et Pendant ce temps là …

Pendant que ce week-end les champs Elysées ont d’un coup perdu de leur superbe, pendant que notre bon Manu ClubPrez’ fait la sourde oreille face à la protestation des citoyens qui l’ont élu, pendant que Lundi, vu le bazar, de bonne heure de bonne humeur tout le monde se faisait un peu taper sur les doigts, pendant que de l’autre coté du Channel l’heure n’est pas à la fête, pendant que, mois de Mars oblige, les nuages jouent à cache-cache avec le soleil et pendant que le prix Abel était pour la première fois attribué à une femme…

 

 

 

 

Et bien pendant ce temps là … Pendant ce temps là, je suis allé me mettre de la boue jusqu’au pare brise, tout du moins, j’ai essayé.

Samedi dernier, je répondais donc à l’invitation de Steve de l’écurie FamapOil Racing qui organisait sur son terrain de jeu une ballade Off-road dont lui seul à le secret. Certains d’entre vous se souviennent sans doute de ma présence à une précédente édition en mode touriste où j’avais pu à loisir, partager le baquet d’un buggy et celui d’un Pajero. Cette expérience m’avait d’ailleurs en partie quelque peu inspiré de continuer le rituel de cette chronique du Mercredi.

2019 sonnant, je suis revenu en vallée de l’Eure cette fois ci en compagnie de Franck (mon T3 rouge pompier ) et assisté du célèbre Mr VTG équipé d’une paire de bottes en caoutchouc pour l’occasion. Toujours pour l’occasion, Franck avait chaussé un set de pneus à tétines de toute beauté sur des jantes Mercedes, elles aussi fort seyantes, croyant sans aucun doute que cette panoplie du parfait baroudeur suffirait à affronter le parcours concocté par notre maitre de cérémonie.

Après une pause café/croissant et un briefing haut en couleurs, nous voilà partis à l’assaut de cette nouvelle édition de « Bouillasse et verres à pieds ». Une impasse, un chemin de terre et nous voilà lancés dans un sentier bourré d’ornières dans un cadre magique en bordure de l’Eure. Les quatre roues dans la boue dans un paysage à couper le souffle… Le MC ne s’est pas foutu de nous. Premières glissades, premières flaques de boues histoire de maculer les bas de caisses afin de prouver au monde entier et à l’Instagramosphère haletante qu’on y est allé pour de vrai. Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien… Quand tout à coup tout bascule. Arrivé à une fourche il faut choisir de passer à droite ou à gauche, et loin de toute considération politique, le choix s’est avéré évident, à droite Franck ne passera pas, la gauche s’impose alors comme seule choix possible, la gauche et sa grosse (enfin grosse) mare de boue…. Premier kilomètre à peine et déjà tanké comme des bleus… Franck et ses grosses fesses ne nous ont pas vraiment laissé le choix que de nous faire tracter par un 4×4 moitié moins gros que lui. Personne à l’horizon mis à part nos sauveteurs qui feront une photo pour la postérité, des Rascals Cats plantés dans 10 cm de boue avec leur T3 rouge pomplard…. Thanks Sean.

Plus loin Franck et surtout ses grosses fesses nous collerons l’affiche de manière grandiose. Par un génialissime tour de passe-passe et une maitrise parfaite de l’esquive, nous qui étions en queue de convoi, nous nous retrouverons en pole position. Situation idéale pour attaquer la remontée d’un petit vallon, dont jamais nous ne sortirons. Trop lourd, pas assez puissant, ce n’est pas un set de gommards à tétines raide de neuf qui feront la différence. Sans l’aide de Boris, Franck et ses grosses fesses seraient sans doute rester à admirer le paysage dans le fond de cette cuvette, et nous avec.

Nous clôturerons la première partie de journée avec  un parcours plutôt écourté en mode « la balade des puceaux » où nous terminerons de maculer les bas de caisses dans des flaqounettes pas trop profondes afin que les followers aux abois soient satisfaits et que les pneus à tétines flambants neufs aient un minimum l’air usés… La deuxième partie de journée se déroulera dans le cadre feutré et convivial du Toy’ de Benji et Charlotte en tant que passagers… Libre de mes mouvements et sagement assis sur la banquette arrière, cette deuxième partie de journée me permettra de produire quelques images tout en profitant du spectacle. Spectacle qui d’ailleurs se jouera jusque tard dans la nuit avec une session nocturne à ne pas piquer des hannetons.

Passer pour des touristes et être le joyeux rebondissement de l’édition 2019 de Bouillasse et Verres à pied… Ca C’est  fait

 

Ps: Je finis de trier les photos afin de vous proposer une belle galerie pour l’Unpublish’ de dimanche.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :