Et Pendant ce temps là …

Pendant qu’un rapport préconise de passer le périphérique à 50km/h, pendant que l’idole des jeunes continue d’animer les tabloïds comme si il n’avait jamais quitté ce monde, pendant que Jean Jacques et son tonneau traversaient l’Atlantique en 127 jours, pendant qu’un jeune australien a piraté Apple pensant y décrocher un emploi et pendant qu’avec les averses de grêle de ces derniers jours, les tulipes de mon jardin ne sont plus qu’un lointain souvenir…

 

IMG_1985

 

Et bien pendant ce temps là, il n’était pas forcément prévu que ce Mercredi voit une chronique poindre le bout de son nez, j’avais à vrai dire prévu tout autre chose. Un mail dans la « Rascal Emailbox » a simplement changé la donne, et c’est encore une fois Mardi à une heure fort tardive que je me décide à rédiger cette bafouille.

Comme tu le sais déjà, nous sommes inscrits sur Instagram et depuis très récemment, à mon grand désespoir sur Facebook. Animant dans ces lieux de perditions numériques des pages dites « Pro », je reçois régulièrement des messages privés émanant de gens qui me proposent d’actionner des leviers. Ouais, alors « actionner les leviers » , quand tu es un peu au fait de la start up Nation, c’est raquer 30 balles pour potentiellement obtenir des likes et quand je dis 30 balles je suis gentil. On te promets monts et merveilles, mais toujours au conditionnel (genre ca marche mais enfin pas à tous les coups…).C’est un peu pareil quand on te demande/conseille de promouvoir une publication, c’est moins cher mais le concept de te faire passer à la caisse reste le même. A ce jeu là d’ailleurs, Facebook est encore pire que son copain à l’appareil photo rose violacé, car dès l’ouverture de la page officielle, on me parle de performance, de statistiques qui baissent ou augmentent  et donc de promotion de publications. Facebook va même jusqu’à m’offrir de l’argent pour que j’essaie. Promis si un jour j’ai un billet de 20 euros qui ne sert à rien, je le mets sur la table juste pour rigoler, ah bah oui ils t’offrent 15 balles sur 35… Ils ont oubliés d’être cons …

Mais cet email reçu la semaine dernière est simplement magique. Si jusque là les mecs tournaient un  peu autour du pot et t’emballaient le truc pour être genre, un peu discret, lui au contraire a plutôt tout miser sur l’insolence.

Il attaque fort avec l’objet du mail, à savoir, Acquisition d’abonnés ciblés sur Instagram, puis me déblatère un blabla bien senti où il va même jusqu’à me proposer de passer à son agence pour que je vienne prendre un café. Et quelle agence … L’agence « Social Farmer ». Sérieux le gars n’a même pas honte, en fait Tom qui tente de t’amadouer, n’est pas conseiller en communication, il est agriculteur social. Ne va pas croire qu’il fait pousser des patates ou des carottes pour les plus démunis, non lui il te vend tes contacts qui vont liker tes photos et/ou les commenter, dépendant certainement du nombre de leviers que tu as actionné. Alors c’est pas beau la modernité??  Grâce à ces pécores des temps modernes qui cultivent la matière cérébrale plutôt que la bonne vieille terre à l’ancienne, certains se sont construit des vies virtuelles à la démesure stratosphérique. L’action des bons leviers aidant définitivement à se sortir de l’anonymat accusant des comptes  aux visites déraisonnables; bah oui quand tu postes une photo et que dans les 10 secondes, elle est likée 500 fois, c’est que soit t’as beaucoup d’amis sympas ( ce qui est somme toute possible), soit tu as suivi les conseils des motivateurs de la toile en actionnant les bons leviers.

Ne va pas croire que je soit jaloux, je ne suis pas un agriculteur du web, encore moins un enfant de la startup Nation même si je m’improvise Geek à mes heures perdues. Je me suis simplement rendu compte, à force de recherches, du fonctionnement de ce géant qui nous avale tous crus et nous recrache comme de la carne comme dirait mon copain BIg Bear Tony.  Je me console en me disant qu’au moins les gens qui me suivent je les ai pratiquement tous au moins rencontrés une fois (à ce propos certains manquent encore à l’appel) , pas de quoi organiser une équipe de plus de 600 personnes pour déménager, mais la dimension me parait plus humaine.

Se rendre compte du fonctionnement pernicieux des réseaux dits sociaux, plus propices aux vendanges cérébrales qu’à l’entraide du coin de la rue… Putain… Ca c’est fait et ca fait tout bizarre.

 

 

 

 

 

 

 

5 commentaires sur “Et Pendant ce temps là …

Ajouter un commentaire

  1. Tu as la lucidité et le bon sens de résister à tout ce système (quoi que…;-) ), mais la simple pensé de tout ces individus aspirés par le rouleau compresseur des réseaux sociaux me laisse les bras ballants.
    M’enfin, on verra bien où cela va nous mener…

    J'aime

    1. Malheureusement j’ai succombé moi qui m’étais juré le contraire. Force est de constater que pour faire tourner la boutique il est difficile de faire sans mais je suis estomaqué de voir petit à petit comment fonctionne réellement les réseaux sociaux.
      Je pense que cela ne nous mènera pas très loin, la vie virtuelle ne pouvant se substituer au réel…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :