Et Pendant ce temps là…

Pendant que sur les réseaux sociaux, certains se complaisent à vivre dans leur souvenirs, pendant que l’esclavage moderne semble être le highlight de la rubrique faits divers de cette semaine, pendant que Combi numéro29 sortait des presses avec quelques histoires élaborées aux quatre coins de l’Europe par votre serviteur, pendant que dans le Val de Marne on se les prends dans la main afin de montrer l’exemple et pendant qu’à la capitale on se chicane déjà pour briguer le trône de la princesses Anne de Lutèce….

 

 

 

Et bien pendant ce temps là, oui pendant ce temps là, le week-end dernier je me suis retrouvé à la quatrième édition de l’OSK faisant suite à une invitation de l’équipe organisatrice mais aussi et surtout à un gros travail de réflexion qui m’aura pris une bonne partie de l’été… C’est ca que j’ai fait quand t’étais sur la plage ou en train de randonner!

Quasi 10 ans à bosser dans l’ombre pour les copains, puis les copains des copains et enfin pour des illustres inconnus, cela soulève bon nombre de questions. Et ceux qui me connaissent, savent bien que je m’en pose toujours des tonnes sans forcément trouver de réponses, et sans doute voire même un peu trop. En février je débarquais à Valence avec quelques « parts » de mon cru et quelques « prints » sous verre (de mon cru aussi) pour un test grandeur nature grâce à l’aide précieuse de Sébastien Audeval de la sellerie Nasht (Mille mercis mon ami)  Se révélant positif il attisera une fois de plus mon questionnement. En avril dernier, mini-Rascal débarquait un peu sans prévenir soulevant à son tour une bonnes poignées d’interrogations, dont je pesais le pour et le contre durant un congé paternité estival à rallonge. Une commande d’un magazine étranger finira de mettre le feu aux poudres et par une belle journée du mois d’Aout, pendant que le croquant standard se faisait rôtir sur une plage de la côte d’Azur, je me retrouvais à la chambre des métiers à tenter d’expliquer mon activité. Quelques heures et quelques feuilles de papier plus tard, je ressortais le cœur léger avec le sentiment d’avoir déplacé des montagnes… Dans les faits après moult tergiversations pour tenter en vain de rentrer dans les cases, je venais simplement de rejoindre la première entreprise de France pour le meilleur et pour le pire.

Je m’empressais alors de répondre par la positive à l’invitation des membres de l’OSK, me commandait un barnum et une bien belle guirlande électrique toute kiki ainsi qu’un enrouleur de 30 mètres puis m’enfermait dans l’atelier pour tenter d’avancer sur les commandes en cours et les nouveautés qui attendaient sagement leur tour dans un coin de mon cerveau. Le tout bien entendu entre deux séances de plomberie pour enfin avoir l’eau chaude, une poignée de biberons pour rassasier mini-Rascal et quelques couches à l’odeur rappelant le fromage fondu mais à la consistance de la soupe au potiron histoire de garder les pieds sur terre… charmant …

Les 7 et 8 septembre j’arborais fièrement mon arête de poisson sur le torse, design revu et corrigé par notre ami Oliver Relic, un de nos premiers followers il y a maintenant plus de 10 ans, et je présentais mon travail à une foule de gens que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam. Une fois de plus j’ai eu du mal à expliquer le concept global, comprenant qu’il fallait que j’accepte d’être autant artiste qu’artisan ou l’inverse. Mais voilà, après dix années de questionnement, une nouvelle aventure se profile à l’horizon même si au plus profond de moi même je n’ai toujours pas trouvé de réponses.

Te parler un peu de moi, te raconter finalement ce que j’ai glandé cet été et te dire que j’étais présent à l’OSK le week-end dernier pour y présenter mon travail… Ca c’est fait… Mon seul regret est sans doute de n’avoir pu arpenter le car-show et le camping à ma guise, accaparé que j’étais… Va falloir songer à embaucher ou à faire travailler la jeune génération:)

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :