Et Pendant ce temps là …

Pendant que la France à l’approche des fêtes s’apprête une fois de plus à traverser une crise sociale, pendant que la bêtise humaine et l’absence de discernement me laissent dubitatif  (les CRS qui cognent sur les pompiers …. seriously ??? ), pendant que le projet Backdate de Seb s’étale sur 6 pages dans le dernier Super VW Magazine, pendant qu’à l’atelier tourne en boucle « La fin de leur monde  » d’IAM -sorti en 2007 mais tellement actuel ( passe la une fois, ferme les yeux et écoute … c’était il y a 12 ans et pourtant …) et pendant que la fin de l’année arrive à grand pas …

 

 

Et bien pendant ce temps là, oui pendant ce temps là,  j’ai profité de cette semaine pour passer un coup de balai dans la page shop du site internet et enfin y intégrer ma toute dernière série intitulée « 24 au Carré » …

Tenter de mettre la lumière en boite, accepter de jouer avec elle sans jamais la trahir par un quelconque Photoshop, voilà à quoi je travaille depuis 2012 quand je ne photographie pas des autos dans un style plus académique, convenu voire protocolaire, mais que j’apprécie tout autant . Aujourd’hui cette collection représente plus de 200 clichés sélectionnés, mis en boite aux quatre coins du monde, et continue d’être alimentée inlassablement…

Lorsque je validais ma participation au dernier Midnight Garage Festival en Octobre dernier, je me suis laissé dire que cet évènement parisien mêlant artshow et motocyclettes de haut-vol serait l’écrin parfait pour enfin présenter cette série. Le print étant pour moi l’aboutissement du travail photographique, il ne me restait alors qu’à; passer au dessus des possibles préjugés, passer au dessus des possibles et éventuelles (le mot exact serait sans doute sempiternelles, mais je suis bon joueur)  critiques, affirmer un style brut et instantané à l’heure ou tout le monde te vends du rêve aidés par des preset Lightroom et des calques Photoshop, choisir mon papier etc etc etc … Pour cette opération, un simple passage au laboratoire PICTO Paris me permis de choisir, parmi une multitude d’échantillons, sur quel papier j’allais réaliser mes tirages… Et oui, tu le veux blanc ou blanc ton papier… Je ressortais de là avec encore plus d’interrogations, mais un papier dont j’étais tombé raide dingue, son toucher sa texture, sa couleur … juste parfait pour ce tout nouveau projet. Enfin il a fallu choisir parmi les 200 clichés de cette collection lesquels aurait l’insigne honneur d’être printés puis suspendus dans la galerie du MGF4.

Le tri ne fût pas des plus simple, plus de 200 images  déjà sélectionnées parmi plus de 30 000, pour au final n’en conserver que 12… On a vu plus simple. Tenter au travers de cette sélection de raconter une histoire, tenter de faire voyager, tenter d’être cohérent aussi bien avec le visiteur qu’avec moi même, tenter d’être moi même tout simplement, tenter de casser les codes avec un format différent et m’armer de mon plus beau marqueur pour se la jouer « Pola »… A quelques heures de l’ouverture officielle du MGF4, me voilà percher sur une caisse en plastique mettant en œuvre une ribambelle de clous dans un schéma mûrement réfléchi encore et encore et encore… L’apposition du cartel auprès de mon installation signe la fin de cette chorégraphie, les motos prennent enfin place devant mon travail … c’est fini … Une foule de badeaux triés sur le volet emplit les lieux, des photographes, des préparateurs, des gens connus et d’autres moins… Je passais le week-end tapit dans l’ombre observant les réactions suscitées par cette série, m’autorisant d’aborder certains visiteurs pour avoir leur ressenti, curieux de savoir pourquoi et comment j’avais pu au travers de cette composition, chatouiller leurs émotions. Récompense suprême de ce week-end, le cliché numéro 7 « Spa Francorchamps » s’est vendu grâce aux réseaux sociaux et a rejoint une collection privée dans le Sud de la France. Mille mercis de supporter mon travail!

Cette série se voulant évolutive, verra le cliché numéro 7 remplacé par un autre instantané, chaque tirage (donc chaque image) étant une pièce unique dûment numéroté 1/1 et signé de ma main. En suivant ce schéma, chaque tirage vendu sera donc remplacé en gardant la cohérence générale, la série s’arrêtera définitivement le jour où elle sera achetée dans son intégralité… Il sera alors temps de passer à autre chose. Pour celles et ceux qui se rendront au Winterfest en Hollande en Janvier prochain, vous pourrez la détaillée sur mon stand, puis elle sera légèrement remaniée pour reprendre la route en Février… Wait and See!

Te parler de mon travail sans artifices, assumer d’avoir proposer quelque chose certainement déjà vu et déjà fait mais forcément différent et faire un coup de propre sur le site pour que tu puisses le retrouver dans la rubrique shop … Ca c’es fait …

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :