Et Pendant ce temps là …

Pendant que Jean MicheMuche distribue les bons points à ceux qui ont bravé le danger, pendant que les enseignes au Rouge-gorge font marche arrière sur les bons points, considérant le temps de travail en plus de l’implication face à la pandémie, pendant que notre bon Manu ClubPrez’ continue de manier la rhétorique avec brio, pensant certainement nous faire prendre des vessies pour des lanternes, pendant que Le Royaume des Énarques Majoritaires perdaient justement cette dernière au sein de l’hémicycle, pendant qu’après « Ge-Gen », c’est Argenteuil qui s’embrase et pendant qu’au cœur de mon village, les cygnes prennent leurs aises dans les ruelles, nous rappelant que nous sommes autant qu’eux, des invités sur cette planète …

Et bien pendant ce temps là … oui pendant ce temps là, je dois avouer que j’étais bien parti pour te livrer le « au moins » troisième volet de ma chronique « Abarth Spécial », mais une série d’événements indépendants de ma volonté à eu raison de ma placidité naturelle… Cette semaine j’étais tendu et énervé et comme il n’y a pas si longtemps, j’ai encore passé un moment à me questionner … Je m’interroge … oui je sais, encore …

Je m’interroge sur ce gouvernement qui, incapable de fournir à ses salariés des EPI pourtant obligatoires,  distribue aujourd’hui des billets de Monopoly à ceux qui ont bravé le danger, leur signifiant par la même que leur vie ne vaut pas plus qu’une poignée de cerises. Je m’interroge sur les motivations de ces enseignes de la grande distribution qui profitent de cette crise pour affirmer encore plus leur domination sur leur fournisseurs et leurs employés, se réclamant pourtant, au travers de flash publicitaires de mauvais gout, premiers soutiens des agriculteurs et producteurs français. Je m’interroge sur le fait que l’Etat ne soit pas en mesure de fournir des masques gratuitement à sa population, creusant encore plus les écarts sociaux, d’ordinaire déjà faramineux. Je m’interroge sur ce gouvernement qui n’a qu’une chose en tête depuis le fameux dé-CON-finement, organiser le deuxième tour des élections municipales tout en annulant festivals, concerts et autres événements  … Putain je m’interroge …

Je m’interroge sur la finalité de l’augmentation des tarifs postaux, quand deux enveloppes, aux contenus identiques, partent de chez moi l’une pour Mons (207kms), l’autre pour  Bollène (686kms); la première me coûtant quasiment le double de la deuxième.Je m’interroge sur les 10% d’augmentation de ces mêmes tarifs quand on sait que les salaires ont en principe augmenté de 0.8% dans le même temps. Je m’interroge sur le manque cruel de conscience professionnelle des servies de livraison, qui malgré un tarif exorbitant, sont manifestement incapables de délivrer les colis sans en abîmer le contenu. Je m’interroge sur cette Uberisation grandissante de la société plaçant le profit immédiat sur un piédestal au détriment de l’être humain. Je m’interroge sur le dessein du Mini Rascal, capable de réveiller une maison entière pour une histoire de tétine perdue alors même qu’il l’a en main. Je m’interroge sur ces entreprises qui ont pignon sur rue et qui sont incapables, au nom de je en sais quelle doctrine, d’assumer leur responsabilités … Putain je m’interroge …. 

Je m’interroge sur ce projet « papier » qui ne cesse d’accaparer mon cerveau, le retournant dans tous les sens sans en trouver l’articulation. Je m’interroge sur le développement de ma propre structure dans un monde orphelin d’événements automobile. Je m’interroge sur ma persévérance au cœur de ce microcosme qui semble ovationner le superflu plutôt  que le travail de fonds. Je m’interroge sur les pseudos aventuriers de la Toile, en quête perpétuelle de pouces levés, avides de sensationnel et d’histoires à dormir debout … Putain je m’interroge … Comme souvent, beaucoup de questions qui risquent de rester pour la plupart sans réponses. Tentant de garder une approche optimiste, les tensions de ces derniers jours m’ont permis de gagner une semaine supplémentaire dans la rédaction du troisième volet de la « Abarth Spécial ». Une manière détournée de tenir en haleine les lecteurs et amateurs de mes histoires pour être certain qu’ils reviennent la semaine prochaine. Arrivant au dernier paragraphe de cette chronique, tu t’interroges sans doute sur le rapport entre les photos et le texte … Je te rassure il n’y en a aucun, les fleurs, les couchers de soleil, le graphisme, les Hulla-Doll, c’est uniquement pour l’ambiance te le coté apaisant.

Te faire encore une fois une chronique en « mode coup de gueule » me permettant dans le même temps de gagner du temps sur la rédaction de ce foutu troisième épisode… Ça c’est fait !

Un commentaire sur “Et Pendant ce temps là …

Ajouter un commentaire

  1. Je partage tes interrogations… et inquiétudes quant à l’avenir.

    Par contre j’ai peut être un truc pour toi pour les histoires de tétines perdues, étant passé par là avec mon mini-moi. Recommendation d’une amie maman qui nous a changé la vie… Toujours lui laisser 2 tétines « de secours » en plus de celle qui a dans la bouche, à coté de lui dans le lit. S’il perd celle là il en retrouve toujours une autre… Essaye, je t’assure, nous ça a été radical. 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :