Et Pendant ce temps là …

Pendant que les fake news continuent sans cesse d’inonder la toile, pendant que les écolos fervents défenseurs du vélo électrique à énergie nucléaire (pas beaucoup vu de chargeur de vélo à énergie solaire pour le moment ….) s’en prennent à l’automobile en général, créant des ZFE sans apporter de solutions alternatives concrètes, pendant que la Californie et l’Oregon étaient en partie ravagés par les flammes, pendant que Super Doudou joue aux chaises musicales briguant un strapontin discret mais pimpé façon pompe à fric, pendant que La Princesse Anne de Lutèce revoyait sa copie sur le Tourisme, pompant sans honte les idées de notre Jacquot « CoronaAddict » National, mais dans un genre « same-same, but different » et pendant que le soleil continue de briller asséchant inexorablement la rivière dans le petit bois derrière chez moi …

Et bien pendant ce temps là, oui pendant ce temps là je me suis employé à relancer l’industrie pétrolière Européenne, faisant maintes fois le plein de la Belgique au pays de la Loire. Certes, cela à fait avancer mon projet papier avec lequel je te bassine de manière régulière, certes, j’en ai profité pour aller claquer une bise aux copains, mais aussi et surtout j’ai engraissé de manière généreuse le StarPetrolSystem, m’interrogeant sur ma compréhension du hashtag #supportsmallbuisness … Aurais je compris de travers ? Bon en gros, pour faire concis, j’ai fait de la route et des images, en claquant du fric à la station service …

Samedi matin, bouclard fermé, je décollais direction Mons, charmante bourgade quasiment à la frontière française. Sur place j’ai rendez-vous avec Mike, Mike de Mons, le seul, l’unique, fan de Zuffenhausen, bidouilleur passionné et gribouilleur talentueux. Une bière, non deux, on est en Belgique .. une fois … un café et feu … Croquis en Live, visite de sa « Porscherie » dixit le propriétaire pour finir de nuit sur un parking de Mons Expo afin de lui tirer le portait à lui et sa fidèle GolfII Vert Jade … L’inspiration ne fût pas simple à trouver jusqu’au moment où nous emmanchons le Ring de Mons, voyant alors les images défiler bien avant d’appuyer sur le déclencheur. Trois tours de Ring plus tard, comme seuls au monde, notre TunnelRun prenait fin, la carte mémoire au bord de l’implosion et le sourire idiot au coin des lèvres. Figé sur une 32GB, le troisième chapitre était enfin devenu une réalité, enfin pas tout à fait, faut encore choisir les images et monter tout ca avant impression, mais on se comprends … Le lendemain matin aux aurores, une balade dans Mons me permis de compléter le set de la veille, trouvant des similitudes architecturales au graphisme de mon copain belge….

Comme j’étais à Mons, comme c’était Dimanche et comme les potes du RadikalBugz organisaient leur évent, j’y suis allé traîner mes gommards. Organisé par un certain Monsieur Sanchez, assisté de sa famille et de ses amis, le RARS, premier du nom a pu prendre vie au Domaine du Levant malgré la crise sanitaire actuelle (là si tu crois que le COVID est derrière nous, mon gamin c’est que t’as rien compris …). Joyeux mélange d’autos posées par terre refroidies à eau ou à air, mais aussi d’autos en état d’origine, le RARS n’a eu aucun mal à convaincre. Avec une saison 2020 avortée, tout le monde était content de retrouver les uns est les autres, dans une euphorie somme toute assez mesurée mais palpable. Lieu vaste et soleil de plomb motiveront on l’espère Monsieur Sanchez et son team pour organiser un RARS 2.0 l’an prochain dans un climat, souhaitons le plus serein. Puis retour au bercail pour recharger les batteries, vider les cartes mémoires, prendre une douche et prendre des fringues propres avant de repartir.

Le lendemain, direction les bords de Loire à la rencontre d’Etienne dit « Le Bolideur » … Une R12 d’origine mais un peu Outlaw quand même, une R12 qui sert de daily driver pour de vrai, pas pour amuser la galerie sur les réseaux sociaux, une R12 … et pourquoi pas tiens … Comme j’aime bien faire bonne impression lors d’une première rencontre, aidé de la chaleur frisant allègrement les 35 degrés Celsius, je débarquais chez Etienne de l’huile suintant sur les boites de chauffage créant ainsi un effet fumigène maison du plus bel effet. Après tout, marquer les esprits c’est tout un art. Au frais dans sa grange à discuter de projets en cours et à venir, nous laisserons passer la vague de chaleur, avant d’entamer le shooting photo à proprement parler et raison principale de ma venue. Jantes Fergat détaillées, pot Devil double sortie, volant de R17 Phase 1 et compte tours Jaeger gradué jusqu’à 8000 tours … le ton est donné. A la nuit tombée et autour d’une bière, nous validions le quatrième chapitre de mon projet papier, qui n’en déplaise aux intégristes et empêcheurs de tourner en rond, comptera une R12 de mauvais garçon dans ses pages.

Te mettre l’eau à la bouche en t’en montrant un peu mais pas trop, prendre mon pied à shooter des autos différentes et à compléter le projet papier, me balader de Mons à Angers le sourire aux lèvres et les fumigènes aux fesses et arriver à t’en faire une chronique … Ça c’est fait !!

2 commentaires sur “Et Pendant ce temps là …

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :