Et Pendant ce temps là …

Pendant qu’en ce Mercredi 19 Mai, nous nous apprêtons à découvrir une grande partie du monde d’après, pendant que Bonnie -6 rue des Maillots à Dieppe- s’apprête comme tant d’autres « non-essentiels » à ré-ouvrir ses portes, pendant que le Pass sanitaire continuait de faire polémique au sein de l’hémicycle, pendant que la folie des hommes condamne encore et encore des familles déchirées à se jeter sur les routes, pendant que notre bon Manu ClubPrez’ se lançait lui aussi sur YouTube, prenant une longueur d’avance, aidé de McFly et de Carlito, pendant que les bastons sur les terrains vagues à coups de chaines de vélos se jouent désormais sur les réseaux sociaux avec la même fin désolante et macabre, pendant qu’au Mexique refaisait surface le Tlatolophus galorum, herbivore géant de son état, pendant qu’ « Americana de The Offspring » tourne en boucle me rappelant mes années à glander au Palais de Tokyo et pendant que dans le petit bois derrière chez moi, biches, renards et faisans se la coulent douce …

Et bien pendant ce temps là … oui, pendant ce temps là, alors que nous nous apprêtons à plonger tête baissée dans le monde d’après, la Rascal’ formule s’apprête elle aussi à faire peau neuve … Un update de plus, qui après une analyse simple s’avère pourtant nécessaire .

Cela fait maintenant quelque chose comme quatre ans que chaque semaine je rédige une chronique, aidé de mon clavier et de mon imagination débordante, usant de la langue de Molière comme moyen d’expression supplémentaire. La route, les meetings et les visites chez les copains me facilitant grandement la tâche pour vous conter chaque semaine une histoire plus ou moins drôle. Février 2020, le COVID s’est invité dans nos vies comme un mauvais cheveu sur la soupe, et ce virus échappé de je ne sais où a grandement bouleversé nos quotidiens. C’est aussi à ce moment que je décidais de lancer de manière officielle mon projet papier, une utopie mécanique, photographique et littéraire dont je ne divulgue actuellement que des bribes, espérant créer la surprise lors de sa sortie prochaine et ainsi vendre les 341 exemplaires numérotés et signés … Autant d’histoires que je ne vais pas partager ici, je pense que tu l’auras aisément compris et que tu ne m’en tiendras pas rigueur. Ajoutons à cela mes débuts sur YouTube, avec un contenu qui semble vous satisfaire, doublé de visites en constante régression sur le site internet, la lecture ne faisant manifestement plus recette (du moins plus sur internet), cette délicate situation fût le moteur d’une nouvelle remise en question. Ma grand-mère m’aurais certainement dit que « Vivre, n’est ce pas toujours se remettre en question ?  » et qu’il est préférable « de ne jamais avoir les deux pieds dans le même sabot » …

Le besoin d’écrire, la nécessité et l’envie de présenter et d’expliquer mon travail, mais aussi le besoin de se renouveler, la balance fût, tu t’en doutes, difficile à équilibrer. Et soyons lucides, avec les annulations et autres reports d’événements je n’ai plus grand chose de consistant à me mettre sous la dent et à te retranscrire de mon verbe joyeux chaque semaine. Après plusieurs jours de réflexion, d’analyses des statistiques bien que cela ne me ressemble pas, faisant quotidiennement abstraction du qu’en dira t-on et des modèles pré-établis, je fût obligé de prendre la mesure de la situation réelle armé d’une bonne dose d’humilité. Aussi, les chantiers qui s’accumulent sur le bord de l’établi ont bien entendu pesés lourd dans la balance … Le format doit être revu certes, et je ne compte pas faire l’impasse sur ce qui m’anime au quotidien, cependant il me faut me dégager du temps pour l’atelier mais aussi pour vous livrer des contenus consistants et intéressant, et pas des bouts de chroniques mal glandés et complètement décousus; écrire pour écrire, ça ne sert à rien … La chronique sera donc désormais publiée toutes les deux semaines, mais toujours le Mercredi aux alentours du déjeuner, car on ne change pas une équipe qui gagne, et sera alternée avec une vidéo disponible elle aussi toutes les deux semaines sur la Chaîne YouTube, le Vendredi à l’heure du goûter. Cette dernière sera re-postée sur le blog, un Mercredi sur deux pour ceux que l’immensité du web rebute et qui ont pour habitude de venir traîner ici toutes les semaines. Le reste des publications « SocialMedia » ne se verront elles pas impactées, story, IGTV, Réels, posts … rien ne change. Vendredi 21 Mai aux alentours de 16H30, la nouvelle vidéo de l’atelier sera publiée sur YouTube et dès la semaine prochaine nous attaquerons la nouvelle formule. Restez tout de même à l’affût, il se pourrait que je vous réserve tout de même des surprises pour les Mercredi sans chroniques !

Te faire une chronique pour te dire que mes journées ne font que 24 heures, que malgré ma motivation, je n’arrive pas à tout faire, que je me vois dans l’obligation de retoucher de manière subtile le format actuel de The Rascals Cats, et que malgré tout je vais faire en sorte de vous surprendre … Ça c’est fait !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :