Instantanés, Cambouis et Confidences Personnelles … #001

Il est vingt heures passées de quelques minutes et le mois de Septembre vient de s’écouler … Sur un fond musical mi-punk, mi-hardcore et re mi-punk derrière, qui berce mon petit cerveau au bord de l’explosion, je renoue gentiment avec l’écriture. Besoin d’écrire, de conter des histoires, besoin de poser des mots sur une feuille et de jouer avec, besoin de les tordre dans tous les sens dans l’espoir sans doute de t’arracher un rictus voir mieux un sourire … Soyons fous !

Nous voici donc à l’aube d’une nouvelle génération de chroniques, assorties d’un nouveau rythme de parution me permettant de garder la tête hors de l’eau. Ces derniers temps j’ai bien failli explosé tant je me suis fourvoyé. A force d’ essayer de rentrer dans des cases qui ne veulent pas de moi, à force de vouloir m’identifier à des projets qui ne me ressemblent pas il m’a fallu me poser 5 minutes et passer un gros coup de balai. Je t’ai laissé, chère lectrice et cher lecteur, partir te dorer la pilule cet été, et j’ai profité de l’instant pour baisser le son et ralentir l’image, dans l’optique de me questionner moi-même. Je n’ai que rarement abordé le sujet, mais cette crise sanitaire aura laissé des traces, faisant volé en éclats mon business plan aux premières heures officielles de mon aventure. Se reconstruire n’aura pas été simple, les associations douteuses et les projets avortés auront été légions, enfin ma confiance aura été plus d’une fois bafouée. La période estivale fût plus que nécessaire dans la réalisation d’un immense coup de ménage, mettant par la même occasion un terme à certains partenariats. Bien que l’évolution soit en marche et l’avenir plutôt prometteur, la reconstruction est tout de même loin d’être terminée …

Cependant l’été ne fût pas complètement sombre, bien au contraire. En Juillet je partais dans les hauts de France, à la rencontre de gens passionnés et passionnants. Des bouclards discrets qui mériteraient toutefois un gros coup de projecteur, tant les projets qui sortent de ceux-ci sont de qualité. Des belles rencontres, de la générosité, des étincelles le tout saupoudré de houblon bien frais … La vie est belle . Début Aout je répondais à l’invitation des copains du GSR pour leur Rallye annuel. Au programme, belles caisses, bouffe locale, sourires, copains venus de toute la France et rigolade le tout ponctué d’un « … songez qu’ici 20 000 ans d’Histoire vous contemplent … », faisant référence au paysage plus que millénaire que nous traversions alors . Je filais ensuite du coté de la vallée du Tarn, répondant à la commande d’une vidéo à caractère promotionnel, pour le compte de mon ami Big Bear Tony, carrossier de métier et magicien du formage de tôle. Deux jours de tournage furent nécessaires à la réalisation d’un clip de 2 minutes 30,deux jours ponctués par des burgers bien gras, des frites qui l’étaient tout autant, des plans improbables à filmer des cailloux dans le lit du Tarn et des rires … beaucoup de rires. Sur le retour je posais mon Van quelques heures dans le jardin limousin de Marc de MF Motorsport pour refaire le monde autour d’un combo café/croissant/pain/beurre/fromage plus que parfait. Nous profitions aussi de l’instant pour faire entre autres un tour en Jaguar, en se donnant l’excuse d’essayer les performances de son nouvel allumeur 123, dont nous savons très bien que l’efficacité n’est plus à prouver.

Puis j’attaquais début Septembre couché dans un fossé pour le départ du Tour Auto, avant de rejoindre le sable de Ouistreham où je retrouvais, mes boitiers en bandoulières, les copains venus de toute la France et même de plus loin. Deux jours durant, au son des Fours Bangers et des soupapes latérales j’emmagasinais des images achevant dans un coin de ma tête un projet débuté au même endroit l’an passé. Un projet dont la première partie sera exposée au Midnight Garage Festival Cinquième du nom qui se déroulera cette année du coté de Montparnasse. La deuxième partie, quant à elle, sera exposée je l’espère au salon Retromobile en 2022 … Sur le sable, en plus des copains j’ai croisé des Danois, des Anglais, des Belges, des gens imbus de leur personne, des cons et des malpolis, mais aussi deux personnes dont j’admire le travail et avec qui j’ai enfin pu suspendre le temps et échanger quelques mots. Ces discussions me conforteront alors dans cette voie que je creuse jour après jour, m’accrochant à mes rêves et mes croyances. Enfin à la mi-Septembre, après moult tergiversations je me suis décidé à appuyer sur le bouton du projet bouquin. La maquette est en cours pour de vrai, les textes sont à l’écriture, la préface est commandée, le choix du papier est fait et dans l’ombre certains ont déjà passés commande d’un exemplaire numéroté. Le risque est grand, mais si j’en crois « L’Ours de La Forge  » … « No Balls – No Glory », alors comme je te l’ai surement déjà dis, si je dois couler ce sera avec la satisfaction d’avoir mené ce projet à terme faisant fi des conseils des érudits du canapé.

Dans quelques heures nous serons le premier ‘Octobre, nous rentrerons alors doucement mais surement au cœur de l’Automne, le temps des champignons, des pommes, des noisettes, des marrons grillés et du brame du cerf. Un mois complet pour continuer d’écrire cette nouvelle partition alternance de film 120, de laiton découpé main, de tirages exclusifs, d’expositions, le tout sur fond de Punk Hardcore ou de rap Français …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s