Instantanés, Cambouis et Confidences Personnelles… #003

Mardi 30 Novembre, 20 heures ou presque heure locale, c’est le moment de notre nouveau rendez-vous mensuel « Instantanés, Cambouis et Confidences Personnelles… ». La machine à café continue de tourner à plein régime tentant vainement de me garder éveillé, l’ordinateur se charge de distiller une playlist bordélique à souhait où s’entrechoquent Alpha Blondy, Thiefaine, Damian Marley ou encore Parabellum …

Faire le point sur le mois qui vient de s’écouler ne devrait pas être trop compliqué. Pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous avez mangé du « The MOOK » pendant pratiquement un mois, et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Novembre fut le mois commercial de « The MOOK ». Pendant que dans l’ombre j’œuvrais main dans la main avec mon imprimeur -corrigeant, ajustant, pinaillant et allant même jusqu’à décider de changer de papier au dernier moment, en pleine pénurie de matière première- au cœur des réseaux, la face visible de l’iceberg, j’attaquais la partie comm’ de ce projet pharaonique. J’ai bien pour habitude de changer de casquette, mais ce mois ci en plus d’être l’homme de ménage, le chef d’atelier ainsi que le responsable de la comptabilité, il m’ a fallu endosser le rôle d’attaché de Presse, de directeur artistique, de relecteur ainsi que d’éditeur. Autant te dire tout de suite que niveau sommeil, Novembre ne fut pas un mois d’excellence, et ce n’est pas la faute aux innombrables cafés ingurgités. Penser en dehors de la matrice et vouloir à tout prix sortir un ouvrage avec un budget qui ressemble plus à sac de bouts de ficelles qu’un compte bancaire à six chiffres, le jeu peut paraitre perdu d’avance, surtout si l’on rajoute à l’équation une participation à Retromobile 2022 avec un stand deux fois plus grands que l’an passé.

Pourtant, contre toutes attentes et malgré les jugements un peu trop hâtifs de certains, l’idée débile de vouloir réunir au cœur d’un même ouvrage, une AMI6 enneigée, un 3.0CS à bout de souffle, un break Opel rusty à souhait , une 356 patinée, des Ciao, du Tatouage, du Skate, du BMX et tellement d’autres choses, semble séduire et trouver son public. Comme je l’évoquais à demi-mots l’autre soir sur Facebook… Bisous les Haters. Moulés dans des jeans slims au bord de l’implosion, affublé de t-shirt trop petit ou de couleurs criardes, voir les deux, les donneurs de leçons n’ont qu’à bien se tenir. Je garderais jalousement le chiffre officiel des préventes, eh oui… en plus de vous envoyer de l’amour, chers détracteurs, j’aime vous faire enrager car je vous sais pour la plupart lecteurs de cette chronique ; c’est plus fort que vous !!! Mais revenons à nos moutons… En plus des très exclusifs Calendriers 2022 ( cherches pas c’est SOLD OUT), le bon à tirer de « The MOOK » est sorti des rotatives pas plus tard que la semaine dernière, m’offrant une vision d’ensemble de ce projet fou et une ultime relecture des douze chapitres qui commencent à me sortir par les orbites. Pas certain que je relise mon propre livre avant l’hiver prochain, tellement la partie texte me fait saigner des yeux. En parallèle, les rédactions de médias locaux, régionaux, nationaux mais aussi spécialisés ont été contactées en vue de faire la promotion de mon travail qui a manifestement suscité un intérêt particulier pour certaines d’entre elles. D’avance … Merci !!

En ce Mardi 30 Novembre, les planètes se sont alignées une fois de plus et ma bonne étoile m’a fait retrouver le sommeil. Tant bien que mal le budget est quasi bouclé, mon rêve prends vie et je ne te cache pas qu’en feuilletant ce projet affalé dans mon fauteuil Léopard, j’ai versé ma petite larme. En cinq ans ce projet fou est passé de Fanzine au format A5, à Magazine avant de muter en livre, suivant les conseils de Big Bear Tony, mon copain du Sud, merci mon pote ! Mardi 30 Novembre, 20 heures passées de quelques minutes, je touche quasi au but et je pense qu’il serait de bon ton de tous simplement vous remercier…Ce soir, j’ai une pensée particulière pour toutes celles et ceux qui ont soutenu d’une manière ou d’une autre ce projet fou, m’accordant du temps plus que de raison en se pliant à mes envies d’images… J’ai une pensée particulière pour celles et ceux qui m’ont fait une confiance aveugle en précommandant un exemplaire de ce livre sans jamais rien voir, et pour certains depuis plus d’un an… J’ai une pensée particulière pour les empêcheurs de tourner en rond, dont la jalousie poussée à son paroxysme fut un des moteurs dans cette folle entreprise… J’ai aussi une pensée particulière pour toute l’équipe de l’imprimerie Blaisot qui se coupe en quatre pour que je puisse concrétiser ce rêve… Enfin, j’ai une pensée particulière pour mes proches qui supportent ma folie au quotidien et m’encouragent à préserver dans celle-ci. A vous tous… Merci !!

D’ici moins de quatre heures, dans un froid quasi polaire, le mois de Décembre pointera le bout de son nez… Il sera temps de penser aux fêtes de fin d’années, de passer commande des derniers cadeaux de Noël ( entre nous je vous conseille un exemplaire de « The MOOK » si ce n’est pas déjà fait, les calendriers sont Sold OUT) et pour moi de sortir la grande échelle avec comme objectif assumé de faire scintiller le Sweet-Home de mille feux…

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s