Instantanés, Cambouis et Confidences Personnelles… #006

  BY THERASCALSCATS

28 Février, 19h00, heure de Paris ou presque, le monde d’après tourne décidément à l’envers à se demander si les anciens n’avaient pas raison, nous rabattant les oreilles à longueur de journée usant de la sacro-sainte formule consacrée « … c’était mieux avant … ». L’établi est à l’image de l’atelier et de mon cerveau, un innommable bordel au cœur duquel je semble être le seul à trouver la voie… Les tasses de café refroidissent les unes derrière les autres, avec pour certaines des expériences inédites de biodiversité en suspension… La pression est à son comble, Retromobile se tient dans moins de 16 jours… Et tu t’en doutes rien n’est prêt…

28 Jours viennent de s’écouler à la vitesse de l’éclair, célébrant le mois le plus court de l’année. Une fois de plus avec quatre semaines devant moi pour rédiger la chronique mensuelle je me retrouve à plancher dessus à quelques heures de sa publication. J’en vois déjà au fond de la salle me répéter une fois de plus que je me complais dans l’urgence… Et ils auront certainement raison. On peut dire qu’à moins de 16 jours de Retromobile, Urgence il y a, oui, avec un grand « U »… Nous devions y être présents en Février en compagnie de Denis qui préside à la destinée de Trajectoire 1.32, cependant la crise sanitaire décida pour nous d’un report en Mars. Mais coincé entre le salon de Reims et celui d’Essen en Allemagne, nous n’étions pas forcément emballés. Décidant pour ma part de jeter mon dévolu sur le salon d’Essen, Denis de son coté faisant purement et simplement l’impasse. Oui, Mais… car il y a toujours un Mais … Ce que nous n’avions pas prévu, c’est le fait que l’évènement étant reporté mais ne changeant pas de nom, nous étions toujours liés à celui-ci de manière administrative .. soit … mais aussi et surtout de manière financière. En somme, nous étions redevables de l’intégralité de la somme correspondant à notre participation, que nous soyons présents ou non… Nous aurions pu crier au scandale, pleurnicher ou que sais-je encore, mais les règles du jeu étant établies, il nous fallait les respecter et faire avec… Pas le choix, nous serons donc présents à Retromobile. À j-3 heures de payer ma réservation pour l’Allemagne, on peut dire que j’ai eu chaud aux fesses. Le calendrier s’est accéléré d’un coup d’un seul, et une fois de plus l’Urgence avec un grand « U » pointe le bout de son nez dans un coin de l’atelier.

Il est temps pour moi de me « pull out my fingers » et de mettre le turbo pour être fin prêt dans ce très court laps de temps. Sur le stand A035 du Hall 7-3, vous retrouverez une série de Cyanotypes inspirés par la Normandy Beach race ( ceux qui sont passé me voir au MGF#5 savent de quoi on parle … quoique ) ainsi qu’une sculpture faisant écho à ce travail. Vous retrouverez aussi « The MOOK », mon premier livre, qui sera disponible à a vente sur place et pour lequel il est toujours possible de commander un exemplaire ICI et de le récupérer sur place. Mais je te rassure chère lectrice, cher lecteur, je n’ai pas passé le mois de Février uniquement sur le dossier Retromobile, et heureusement. D’autres projets tout aussi cool et dépaysants m’ont occupés durant ces 28 jours. Cependant, mes clients ne souhaitant pas que je diffuse leurs travaux pour le moment, je ne peux que vous en parler et vous en retour ne pouvez que me croire sur parole. Coincé au fon de la « Forme-6 » quelque part sur le port de Dunkerque, mon boitier et moi-même en avons pris plein la gueule, au sens littéral comme au figuré. Une expérience incroyable qui j’espère sera reconduite, mes images et ma vision d’un travail hors du temps ayant si j’ai bien compris satisfait mon commanditaire. Février fût aussi le théâtre de quelques travaux sympathiques à l’atelier, travaux pour lesquels une fois de plus, les commanditaires veulent garder la surprise encore un tout petit peu. Du laiton, de l’aluminium, de la couleur … Ca va être beau, mais vous n’en saurez pas plus !

Discrétion et travail dans l’ombre auront été le Leitmotiv de ce mois de Février et j’ai le sentiment des mois prochains, les planètes en ont profité pour s’aligner me permettant d’envisager sereinement l’avenir du moins un peu plus loin que fin Mars 2022, vecteur essentiel de nuits dédiées à un sommeil réparateur plutôt que dédiées à solutionner une comptabilité aux abois. Tu l’auras aisément compris, tu risques certainement de me lire encore un peu tant j’aurais des choses à te raconter, te promettant que les mois prochains seront prompt à milles et unes histoires !! Le café continue de couler à un rythme effréné, le vrombissement strident de la disqueuse a avantageusement remplacé l’habituelle playlist et mon petit-doigt me dit que les nuits à venir vont être courtes si je désire être un tant soit peu prêt pour le 46ème salon Retromobile à la Porte de Versailles.

Lundi 28 Février, 19 heures, les perce-neige parsèment mon jardin, jonquilles et crocus pointent le bout de leur nez, le printemps est là, les planètes s’alignent… Je respire … Enfin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s