Behind The Scenes

Etrennons cette semaine une toute nouvelle rubrique, « Behind The Scenes », dans laquelle je vais t’emmener à la découverte de ce que fais « The Rascals Cats » coté images. Si tu me suis depuis longtemps, tu n’as aucun besoin que je te dise ce qui m’anime au quotidien… en revanche si tu débarques à l’instant, que tu as vu de la lumière au bout du couloir , poses toi deux secondes que je t’explique. Mon truc à moi, c’est tout ce qui roule avec style, tout ce qui roule au son d’au moins un carbu peu importe le nombre de roues. A force de passion et de persévérance, j’en ai fais mon métier, vendant en partie mes images et mes proses à la presse spécialisée. Dans le monde d’avant tout allait dans le meilleur des mondes… Dans le monde d’après, à l’heure de l’internet en boucle, du j’aime gratuit et des stars autoproclamées des presets Lightroom, crois-moi, c’est la guerre pour aligner une poignée de dollars en vue de remplir le frigo. Soit !

Comme dans la vie il n’y a pas de hasard, une rencontre franco-française sur une pelouse teutonne sur fond de houblon et de vieilles VWs m’emmènera des années plus tard par je ne sais quelle circonvolution, à me retrouver sur un chantier naval quelque part en France pour documenter le travail d’une entreprise française spécialisée dans la robotique navale. Armé d’une paire de bottes coquées, d’un casque homologué, de mon boitier et de mon plus beau Hoodie, j’ai tenté non sans mal d’apprivoiser mon désormais nouveau terrain de jeu pour les semaines et mois à venir en vue d’achever le boulot qui m’a été commandé. Finalement tout ceci n’est pas tellement différent des autos ou motos de caractère, mis à part que … C’est plus gros, vraiment plus gros, c’est beaucoup plus bruyant et même quand il pleut le chantier ne s’arrête pas… Une facette discrète de The Rascals Cats, le secret professionnel ne me permettant pas de partager avec vous l’intégralité du boulot, je n’ai pas le droit de te dire sur quel chantier je me trouve, ni quand, ni comment, ni même avec quel bateau… Les quelques clichés/vidéos publiés ici-même sont ceux déjà publiés dans l’espace public par l’entreprise pour qui je travaille assortis d’une poignée de selfies à la sauvette…

Faires des images avec le cœur ce n’est finalement pas tellement compliqué, sortir de sa zone de confort n’est finalement pas si compliqué et me réveiller bien au chaud dans mon duvet sur les ports ou dans les dunes françaises, n’est finalement pas si compliqué non plus, voir même plutôt agréable. Allez j’y retourne, en attendant restez vous mêmes et vivez vos rêves !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s