Instantanés, Cambouis et Confidences Personnelles… #015

Mercredi 30 Novembre, il est à peu près 11 heures du mat’ au cœur de BrooKlyn, j’ai enfin retrouvé le calme apparent de mon bouclard personnel, retrouvé mon café soluble instantané, retrouvé forêts, tarauds et limes aiguilles, retrouvé l’ordi du bureau qui crache à plus soif le flow de Joey et KoolShen… Merde ça fait du bien !! Au delà de cette sérénité ambiante et affichée, mon mois de Novembre fut une fois de plus bien rempli… Viens je te raconte !!

Ce mois de Novembre commencera très fort avec le Run to the Sun premier du nom. Quelques années en arrière, à la limite du burnout, l’esprit et le corps en bout de course, je plaque tout l’espace de quelques jours pour avaler des bornes pour le plaisir, exutoire mécanique et salvateur face aux tumultes de la vie à l’instant « T ». Le « Fuck Facebook Tour » voyait le jour, les bornes, les copains et la JunkFood… Mais ca c’était il y déjà bien longtemps, et je n’aime pas vivre dans les souvenirs, les souvenirs c’est pour les soirées en famille au coin du feu… Bref tu l’auras compris, bien que le concept d’enquiller des bornes pour le plaisir et surtout pour rien soit toujours d’actualité, il me fallait trouver un nouveau nom. Me rendant dans les faubourgs de Massilia au bord de la Méditerranée, « Run to the Sun » me paraissait un titre évident à cette nouvelle aventure. Aventure que j’ai déjà commencé à te raconter, et oui tu serais abonné tu serais déjà au courant ( Et cela aiderait à faire évoluer ton blog préféré dans l’algorithme de Google …). La première semaine de Novembre fut consacrée à un aller/retour Chantilly-Istres avec un crochet par la station OZO à Roanne dans le sens de l’aller, et un crochet par Lyon dans le sens du retour, faisant un pit-stop chez les copains de BAAK motocyclettes avant de terminer allongé sur la moquette du salon EpoquAuto ( pour la bonne cause je te rassure). Merci à tous les copains qui ont permis cette aventure possible. Enfin en milieu de mois, sortant le nez de mon bouclard, je croiserais à nouveau les copains, mais pas les mêmes- quoique, au salon Moto-Legende faisant avancer bien d’autres projets… Encore..

Du coté de l’atelier, il m’a fallu avant de reprendre le cours normal de la production, passer un gros coup de balai et faire un gros tour de rangement… Tout ce que j’aime. Faire le tri des emails, prendre le temps de répondre aux uns et aux autres… Prendre le temps de coucher sur papier les projets dont les uns et les autres m’avaient parlé et tenter de les deviser par la même occasion. Prendre le temps d’attraper le marteau piqueur , les sacs à gravats, les pelles et entamer les premiers travaux du futur garage/workshop sans attendre l’aval d’un maire qui se dit respectueux des règles et qui transforme sans rien demander son garage en salon… Et enfin prendre le temps de retrouver mon rythme et mes marques dans mon petit bouclard qui depuis six mois ne m’avait pas tellement vu plus de deux jours d’affilée. Sur l’établi pas de quoi en faire des caisses, au programme, débit, filetage, collage de plexi, choix de coloris, perçage, ponçage et polissage. Le travail avance mais ne mérite clairement pas qu’on y consacre une galerie photo.

Au garage, au-delà du fait que le plafond n’est plus qu’un souvenir lointain et que les murs sont débarrassés d’un papier hors d’âge. Oui car si le maire de mon bled transforme son garage en salon, j’envisage, non sans honte, la procédure inverse. Adieu lambris, plafond repeint 15 fois et papier peint aux motifs floraux… Place aux outils gras et au cambouis millésimé à haute valeur sentimentale. Ces travaux plus que nécessaires ont mis en pause certains projets, ma « bleue » attends toujours que je lui accorde du temps et de l’amour, assez rapidement le 34 nécessitera une bonne vidange/graissage/culbus après les quelques kms avalés en début de mois et enfin le T3 nécessitera aussi un bon coup de balai, et la même punition que le 34. Baboummmmm, quant à lui, voit la liste de pièces nécessaires à sa mise au monde s’amenuiser de jours en jours, faisant se rapprocher petit à petit ce jour prochain du premier Moke-up histoire de se donner du courage et de se rendre compte de la folie du projet dans lequel je me suis embarqué assisté par de deux de mes potes aussi fous que moi…

Demain nous serons en Décembre et mon petit doigt me dit que vous ne serez plus forcément disponibles, la venue du grand barbu bouleversant à coup sur votre quotidien. Certains me l’ont déjà demandé, mais pour de multiples raisons, il n’y aura pas de calendriers 2023, je vous proposerai toutefois quelque chose d’autres, un projet chouette pour souhaiter vos vœux à vos parents ou à votre mémé, déclarer votre flamme à l’élue de votre cœur ou encore simplement pour l’accrocher dans vos toilettes ou votre salle à manger… Restez connectés, je vous en parle sur les réseaux en fin de semaine.

En attendant prenez soin de vous, n’oubliez pas de rêver… Follow the Dream… Plan B Sucks !!

4 Comments

  1. Bon retour à la maison.
    Profite de ce mois de décembre, ou comme tu le souligne, ton auditoire sera moins disponible, pour te mettre au Neutral et te laisser glisser jusqu’à 2023 en profitant au passage de ton home sweet home et des tiens.
    À bientôt Cyril.

    Aimé par 1 personne

  2. Un mois de novembre en retour aux sources, à l’atelier, et une fin d’année qui bien que probablement plus tranquille annonce des avancées sur de gros projets..je te souhaite un bon mois de décembre !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s