– Workshop News –

Une Workshop News… Ca faisait longtemps tiens… Ce projet ne vous ets pas inconnu, car vous avez pu le suivre sur les réseaux, ce projet pour lequel j’ai eu des hauts et des bas, beaucoup de bas puisqu’il m’aura fallu presque deux années pour en venir à bout. Lorsque j’entame ce projet je suis alors dans une dynamique où je reste persuadé qu’il faut faire comme les autres, du battage sur le social media pour tenter de percer comme on dit dans le métier. Je vais alors ouvrir une chaine YouTube, un compte TikTok en plus de tout le reste et passer mes journées à créer du contenu plutôt qu’à travailler au coin de l’établi. Grosse erreur…

Je vais passer un temps infini à courir après ce dernier et passer des journées interminables à brasser de l’air pensant être dans le vrai mon smartphone à la main, me voyant déjà en haut de l’affiche. Mais soyons lucides, je me suis gravement trompé. A scruter la « concurrence » au travers de l’internet tout puissant, je m’étais toujours posé la question de savoir comment les gars faisaient pour faire 20 story , un live, deux réels et trois post par jour, tout en travaillant en même temps et donc en faisant rentrer assez d’argent pour couvrir frais fixes, salaires et touti-quanti… J’ai fini par avoir la réponse… La « concurrence » a fini par mettre la clef sous la porte ici ou là, car comme disait ma grand-mère « on ne peut pas être au four et au moulin… ». Fort de ce premier constat, j’ai amorcé doucement un revirement de situation afin de rattraper mon retard, délaissant doucement les réseaux et me concentrant sur ce pourquoi j’ai signé, a savoir faire des images et agiter mes doigts boudinés au bout de mon établi. J’ai aussi laissé derrière moi les clients chronophages et peu rémunérateurs, car bien que mon quotidien professionnel me passionne, je ne peux plus me permettre d’être rétribué pour mon travail avec des délais dépassant les six mois, bien que les règles du jeu soit ainsi posées…

Tout ca pour dire qu’il m’a fallu un peu plus de deux ans pour changer ma façon de travailler et voir émerger de mon établi la sculpture pour le compte de mes amis Espagnols de Velasor. Ramon, le boss, je le croise en 2020 sur la moquette de Retromobile, je lui fais découvrir une partie de mon travail et à son tour il me fait découvrir ses créations, un travail époustouflant de qualité et d’un réalisme incroyable. Son truc à lui c’est les autos d’avant-guerre dédiées au piste de SlotCar, où tout est fonctionnel, suspension, pompe d’amorçage etc… Quand il comprends que mon truc à moi, c’est les beaux accessoires, l’alliance des matières le tout bercé par une culture automobile éclectique, le courant passe et il se dit que je serais la personne à qui confier la réalisation d’une sculpture à l’effigie de Velasor Legendary Models. S’en suit quelques croquis, quelques idées, les déboires cités plus hauts avec mes journées à brasser du vent mais aussi et surtout quelques heures à l’établi pour voir naitre le Phoenix.

A l’heure où je rédige ces quelques lignes, le Phoenix s’apprête à quitter mon atelier pour rejoindre l’Espagne dans une caisse de transport fabriquée spécialement à cet effet. Sentiment troublant à l’instant T… J’avais fini par m’habituer à sa présence au coin de l’établi, entier ou en morceaux. A force de voir sortir des pièces uniques de mon atelier, je sais désormais que l’heure du départ est sonnée par ce sentiment de ne pas vouloir les laisser partir et de les garder pour moi à jamais. Au moment où je rédige ces quelques lignes, voilà où j’en suis, à jouer contre la montre pour pouvoir le garder ne serait ce qu’encore un tout petit peu au bout de mon établi… Pourtant il est plus que temps de laisser faire les choses, une place de choix l’attends à Barcelone. Ce Phoenix aura été une aventure incroyable, tout comme l’ensemble des pièces qui sortent au compte goutte de mon atelier loin de Wissh et AliMachin… The Rascals Cats… proudly made by hand… comme ils disent là-bas.

4 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s